16/04/2004

Humaine sauvagerie

Vous me dites sauvage et cruel, moi, le loup,
Mais, vous, les humains, qui vous permet de me juger ?
Vous les hommes qui vous croyez civilisés
Je pense que vous êtes devenus fous...
 
Lequel de mes congénères aurait osé imaginer
De créer des camps de concentration pour tuer,
D'inventer une bombe pour tout raser,
Ou de perpétrer de lâches attentats meurtriers ?
 
Lequel d'entre nous aurait pu penser simplement
Massacrer sans merci nos amis, nos parents,
Simplement parce qu'ils pensent autrement,
Ou que le ton de leur peau est différent ?
 
Moi, le loup, je vous le prédis,
Si rapidement vous ne vous reprenez pas
Un jour arrivera où toute vie disparaîtra
Ne pouvant survivre à votre humaine sauvagerie...
 
Nous les loups, nous ne tuons que pour manger,
pour survivre et nous protéger,
Et vous nous appelez "des bêtes",
Alors, dites-moi, vous, qu'est-ce que vous êtes ?
 
Poème de Guyloup, dite Tortue aimante, le 08 février 2002

20:12 Écrit par Maurice Pécriaux | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

... Il y a des fois ou je n'ai rien à dire (c'est assez rare...), quand je plonge à l'intérieur de moi, ce genre de texte me laisse sans voix, alors je m'arrète et contemple.
Merci.

Écrit par : Philippe | 14/05/2004

Aimons nous les uns les autres Un jour viendra ou les Maîtres deviendront Esclaves...La roue tourne...J'ai la foi dans la justice de Kitsché Manitou, il a un grand projet pour nous, sans se poser plus de question. Il ne peut en être autrement. Alors laissons les Ignorants ou ils sont, et continuons à vivre avec notre coeur, envers et contre tous. "Aimons nous les uns les autres !", mais pas l'humanité, la Tribu, le clan...

Écrit par : Ya'ke yajuja | 17/05/2004

Les commentaires sont fermés.